Widgets Amazon.fr

Accueil > Moscow news > Ce que Ludovine a omis de nous dire

Ce que Ludovine a omis de nous dire

#настоящая семья

lundi 13 juillet 2015, par Christian Scherer

Ludovine de la Rochère a eu raison de rappeler que le combat de La Manif Pour Tous ne doit en aucun cas être assimilé à un combat dirigé contre l’homosexualité.
L’orientation sexuelle est une affaire qui relève de la vie privée, qui n’aurait jamais dû être mise en avant sur le terrain politique. A l’inverse, le spectacle affligeant offert par les "gay prides" et autres marches des fiertés tombe clairement sous le coup de la loi. :

L’exhibition sexuelle en remplacement de l’ancien délit d’outrage à la pudeur
de l’article 330 ancien du code pénal, est portée dans l’article 222-32 du Code Pénal :


"L’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux
regards du public est punie d’1 an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende."

En Russie, l’homosexualité n’est pas interdite, c’est seulement la propagande homosexuelle auprès des mineurs qui est réprimée. On ne peut pas en conclure que la société russe actuelle soit plus homophobe que bien d’autres, mais il faut savoir que les autorités de la Fédération de Russie sont engagées dans un vigoureux combat contre le déclin démographique consécutif aux dégâts infligés à l’économie et aux moeurs par l’idéologie soviétique.

visit our partner
La sainte famille

 

Ce combat difficile commence seulement à porter ses fruits.
Il passe par une restauration des valeurs traditionnelles de la famille
et par des incitations financières à la naissance du premier et du second enfant, ce qui justifie déjà amplement l’emprunt fait à l’emblème de notre Manif Pour Tous, qui rappelle que la présence d’un père et d’une mère sont une condition primordiale pour l’épanouissement des enfants dans une société harmonieuse, ici comme partout ailleurs.

Christian Scherer

Voir aussi

- COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Drapeau de la Manif Pour Tous détourné en anti-drapeau LGBT en Russie : Virginie Tellenne salue la ferme condamnation de Ludovine de la Rochère (avenirpourtous)
- La Russie récupère le drapeau de la « Manif pour tous » pour promouvoir la « vraie famille » (geopolis)
- Russie : un boom des naissances, contre toute attente (geopolis)
- La présidente de la "Manif pour tous" se roule dedans (ndf)
- La surprenante évolution démographique russe (sputnik)
- Exhibition sexuelle et sanction de l’attitude impudique imposée à autrui (legavox)
- En France, accusé de "Russie unie" plagiat "drapeau naturals" (bignews)
- LMPT se désolidarise d’une manifestation pro-famille en Russie (contre-info)
- Interdiction législative de la propagande homosexuelle en Russie (wikipedia)
- La Russie face au risque de déclin démographique par Christian Scherer
- Mariage gay : près de 80% des Russes sont contre (sputnik)
- Russia’s ruling party introduces ’flag for straights’ (mashable)

Un commentaire trouvé sur Facebook

Trucker 15 juil 2015 à 18:02 at 18 h 02 min
Melisenda

Il n’est pas reproché à Ludovine de la Rochère d’avoir renié quoi que ce soit de son combat mais simplement de faire soumission à la sémantique du système, ce qui est un fait et l’était également de la part de Frigide Barjot.

Le simple fait d’affirmer le caractère non homophobe du mouvement était faire soumission au système médiatique.

A-t-on jamais entendu qu’il était exigé du mouvement LGBT qu’il s’affirme comme étant non hétérophobe ?

Pourquoi parle-t-on ou affirme -t-on l’existence d’une « communauté » homosexuelle alors que l’on n’entend jamais parler de l’existence d’une « communauté » hétérosexuelle ?

Lorsque le 24 mars 2013 lors de la MPT avenue de la Grande Armée, sans avoir plus d’informations sur de quoi il en retourne exactement, Frigide Barjot annonce au micro : il y a des fachos, des extrémistes parmi nous, nous allons aider la police à les arrêter !

Avez-vous jamais entendu des dirigeants de gauche, syndicaux, associatifs ou politiques participant à une manifestation au cours de laquelle il y a des violences dire : il y a des casseurs,des extrémistes parmi nous, nous allons aider la police à les arrêter !

Jonathan Sturel pointe du doigt ce qui a été le véritable tendon d’Achille de ce mouvement.
Des dirigeants qui dénonçant l’aspect révolutionnaire sur le plan anthropologique de ce projet de loi présenté comme étant de nature à nous faire changer de civilisation par son initiatrice, n’ont pas été capables ou n’ont pas voulu assumer pour les raisons expliquées que la seule opposition qui pouvait produire des résultats devait s’inscrire elle même dans un processus révolutionnaire.

Et un processus révolutionnaire n’est pas obligatoirement un processus violent. il peut être porté par une philosophie de l’action qui amorce un mécanisme de basculement de la conscience de ceux qui garantissent le maintien au pouvoir de la classe politique dirigeante, vers l’adhésion aux idées qui s’opposent au pouvoir et à ses tenants.

Que devient un pouvoir politique à qui les échelons subalternes de l’autorité n’obéissent plus ?

Pour finir quant à la question du mouvement russe et d’un éventuel plagiat : quand on s’oppose à un adversaire politique, tout rejet ou dénigrement de ceux qui adhèrent tout ou en partie aux idées que l’on défend et aux objectifs que l’on se fixe….ne fait que le jeu et sert les intérêts de l’adversaire que l’on prétend combattre.

D’où l’allusion au coup d’épée dans l’eau pour illustrer le résultat de cette mobilisation massive de 2013.


Voir en ligne : http://www.bvoltaire.fr/ludovinedel...